Trouver des alternatives aux objets jetables

Cela fait quelques temps maintenant que je cherche à consommer de la façon la plus responsable et écologique possible. Au fur et à mesure, j’adapte mon mode de vie pour que celui-ci soit en adéquation avec mes convictions et principes.  C’est alors tout naturellement que j’ai commencé à chercher à réduire mes déchets.

Au fil du temps, nous avons fait de beaux progrès. En effet, nous jetons à peine deux petites poubelles d’ordures ménagères par mois. Quant aux cartons et plastiques, nous vidons la poubelle quasiment tous les deux mois, et encore moins pour le verre.
Je reviendrai dans un autre article t’expliquer plus en détails nos nouvelles habitudes au quotidien. Mais je suis encore loin d’être zéro déchet, peut-être même que je ne le serai jamais tout à fait.

D’ailleurs, je n’utilise pas réellement ce terme pour qualifier mon mode de vie car je le trouve finalement un peu réducteur. Cela va pour moi bien au-delà de la simple diminution de déchets. Il s’agit surtout d’une façon de concevoir autrement sa consommation, de comprendre les enjeux écologiques, économiques et sociaux qu’il y a derrière. Enfin, pour jeter moins, il faut d’abord consommer moins. Alors à mon sens, être zéro déchet c’est surtout être minimaliste, ou du moins s’en approcher.

Quoi qu’il en soit, lorsque l’on commence à vouloir faire attention à ses déchets, on se rend compte à quel point on jette énormément !
On est envahi de petits papiers, d’emballages qui emballent d’autres emballages, de plastiques en tout genre… C’est presque démotivant, et on ne sait pas toujours par où commencer.

Alors je vais te parler aujourd’hui de 10 alternatives aux objets jetables. Ce sont de petits changements qui prennent peu de temps, mais qui font une grosse différence. Pour la plupart, il est même possible des les fabriquer soi-même.

10 alternatives aux objets jetables

Côté cuisine

* LES SACS EN TISSUS
Maintenant, on peut trouver du vrac un peu partout, bio ou non.
Pour acheter tes produits en vrac, tes fruits et légumes, tu peux bien sûr utiliser les sacs en papier généralement mis à disposition, les garder et les réutiliser au maximum. L’autre option est d’amener de petits sacs en tissus, réutilisables à souhait et lavables. Tu peux en acheter, ou bien les confectionner toi-même. Cela te permet en plus d’utiliser tes chutes de tissus.

Renseigne toi également dans les rayons boucherie, poissonnerie, fromages, ou même au marché car certains commerçants acceptent désormais de te servir dans tes propres contenants (boîtes, bocaux…).
Enfin, j’ai toujours dans mon sac à main un petit sac en tissus pliable, qui me sert pour transporter les petites courses faites à l’improviste.

Produits en vrac

* LES BOCAUX EN VERRE
Il y a en a dans n’importe quels commerces, à des prix différents, au design plus ou moins esthétique.
Pour ma part, je fais désormais au plus simple et je réutilise les contenants en verre des pots de confiture, conserves… C’est un achat 2 en 1, et cela me revient moins cher que d’acheter le traditionnel bocal « Le Parfait ».

J’utilise également mes bocaux pour conserver les restes d’un repas au réfrigérateur, et même au congélateur. Je me passe donc aussi de sacs congélation.
D’une manière générale, je privilégie le verre au plastique, même pour les boîtes type »Tupperware », c’est plus sain et plus facilement recyclable.

* UNE TASSE & UNE CUILLÈRE
Cela paraît tout bête, mais c’est fou le nombre de gobelets en plastique que nous pouvons jeter.
Si tu es accro au café, pense à apporter un mug et une petite cuillère au travail, ou même les garder dans ton sac. Tu peux sinon investir dans un petit thermos et te faire ton propre café ou thé pour la journée.
Il existe aussi des gobelets en plastique dur, en matériaux recyclés et sans bisphénol A. Pour ma part, je me fournis dans les festivals ! Si le gobelet consigné me plaît bien, je le garde pour la maison.

* UNE GOURDE
J’ai la chance d’habiter dans une ville où l’eau est plutôt saine, peu calcaire et très bonne. Je ne bois alors que de l’eau du robinet. Aussi, j’ai ma petite gourde qui me suit partout. Cela me paraît maintenant vraiment étrange de payer pour une bouteille d’eau alors que j’ai tout ce qu’il faut à la maison. De plus, nous buvons chacun 1 à 2 L d’eau par jour. Cela fait alors une énorme différence en termes de déchet.
Si l’eau de chez toi n’est pas très bonne, il existe des filtres à poser sur le robinet, ou encore des carafes filtrantes.

* L’ESSUIE-TOUT LAVABLE
Il y a quelque temps, l’essuie-tout me semblait être un indispensable. Je l’utilisais pour la moindre petite tâche ou goutte d’eau.
A présent je m’en passe parfaitement bien. Bien souvent, l’utilisation d’un éponge est suffisante, mais je me suis tout de même confectionnée un rouleau d’essuie-tout lavable. Tu peux d’ailleurs retrouver le tuto juste ici.

Essuie-tout lavable

Côté salle de bain

* LES COTONS LAVABLES
On en trouve dans certains commerces, ou sur internet. Mais une fois encore, c’est tellement simple de les faire soi-même. Une simple serviette éponge découpée en carré fait l’affaire.
Je me suis amusée à en coudre plusieurs sortes, avec de l’éponge, de la polaire… Cela démaquille vraiment très bien. Tu peux les laver à la main au savon de Marseille par exemple, ou les passer en machine.

* LE CURE-OREILLES ou ORICULI
Ce sont des petits bâtonnets en fer ou en bambou (ce dernier est généralement compostable). Ils s’utilisent en raclant délicatement l’intérieur de l’oreille (sans aller trop loin, bien évidemment), afin de retirer l’excès de cérumen.
Je m’en suis achetée un il y a quelques mois, mais je l’utilise finalement très peu. Pour ma part, j’utilise le pommeau de douche, que je plaque contre mon oreille, et m’essuie ensuite correctement avec une serviette. Je trouve que cela fonctionne tout aussi bien.

* LA BROSSE A DENTS RECHARGEABLE ou COMPOSTABLE
Plutôt que de racheter une nouvelle brosse à dents toute en plastique et suremballée, j’ai opté pour une brosse à dents rechargeable.
Elle est faite en matériaux recyclés, et une fois qu’elles est usée, je ne change que la tête. Certaines marques vont plus loin en permettant de changer uniquement les poils de la brosse. Enfin, il existe aussi des versions compostables, faites en bambou.
Le top du top, est de l’utiliser avec du dentifrice solide ou en poudre ! Et encore une fois, il est possible de le faire soi-même.

alternatives aux objets jetables

* LA CUP & LES SERVIETTES LAVABLES
La cup, on ne la présente plus je crois ! Cela coûte une vingtaine d’euros, elle dure des années, c’est hygiénique, tellement confortable… Je l’ai adoptée depuis quelques années maintenant, et j’aurais du mal à m’en passer.
Pour celles qui ne sont pas très à l’aise avec cet objet, il y a également des serviettes en tissus lavables. Je trouve cela vraiment très bien aussi, mais peut-être un petit peu moins pratique que la cup.
Ces deux solutions ont l’avantage d’être écologiques, économiques mais également plus saines pour la flore vaginale.
Dernièrement, j’ai aussi entendu parlé des culottes menstruelles. Je pense tester cela très prochainement car je suis assez curieuse de voir ce que cela peut donner. Victoria du blog Mango and Salt en a fait un article très complet, si cela t’intéresse.

* LES MOUCHOIRS EN TISSUS
Ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, pourtant le résultat est le même. Comme les objets précédents, il est très simple d’en faire soi-même.
J’ai deux types de mouchoirs. Ceux que j’utilise au quotidien, et ceux « en cas de gros rhume », qui se résument à un gros stock de petits bouts de tissus de récup’.
Mais il y tout de même toujours un ou deux paquets de mouchoirs en papier qui traînent à la maison car sur ce point, j’ai un peu de mal à convaincre mon chéri !

Voici les objets jetables de mon quotidien que j’ai réussi à remplacer par des alternatives durables. Tout ceci est peu coûteux, et très simple à mettre en place, il suffit seulement d’ici penser.
Dans mon placard de cuisine par exemple, j’ai mes grands cabas en tissus à portée de vue. A l’intérieur, j’y glisse mes petits sacs en tissus, mes boîtes d’œufs… Je n’ai plus qu’à l’attraper quand je pars faire mes achats.

Pour aller plus loin, je te conseille le fameux livre de Béa Johnson, Zéro déchet. Il donne plein de bonnes idées et de méthodes pour consommer moins et réduire ses déchets.

Et toi, quelles sont tes techniques pour préserver notre belle planète ?

4

Cela peut t'intéresser

2 commentaires sur “Trouver des alternatives aux objets jetables

  1. Merci beaucoup pour ton clin d’oeil à ma revue ! Ton article est d’utilité publique, je vais le partager sur Twitter ! 🙂

    Belle journée,
    Victoria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *