Changer son mode de consommation en douceur !

Tu as décidé de revoir ton façon de consommer, mais entre les mauvaises habitudes, les tentations, les idées reçues et les avis de notre entourage, ce n’est pas toujours simple de s’y mettre. Pourtant, réfléchir à son mode de consommation et vouloir l’améliorer/le changer c’est déjà une super démarche, et tu as fait la moitié du chemin !

L’idée n’est pas de se frustrer ou de vivre comme un ascète. Si tu te prives d’un seul coup de tout ce que tu aimes sous prétexte que ce n’est pas zéro-déchet, minimaliste ou autre, toutes tes bonnes résolutions risquent d’être particulièrement difficiles à tenir !.

Comme il faut bien commencer par quelque chose, je vais te donner ici les astuces que je suis rapidement parvenue à mettre en pratique. Cela n’a rien de bien compliqué, mais cela permet de commencer tout en douceur.

1 – Faire du tri dans sa maison
On entasse tous énormément de choses, et beaucoup d’entre elles ne nous servent absolument pas. Alors prends un après-midi, voire une journée, pour trier et faire de la place. Ce n’est pas toujours évident et c’est là que l’on voit à quel point on peut être attaché au matériel ! Mais il suffit de s’y mettre, et cela fait bien fou de s’être débarrassé de tout ce superflu !

2 – Acheter en en vrac, ou en grand format
Maintenant on trouve du vrac un peu partout, à des prix plus ou moins abordables, bio ou non. Tu peux dans un premier temps acheter seulement tes produits de base : farine, sucre, pâtes, riz… Essaie également de choisir des fruits et légumes non emballés, et de réutiliser au maximum tes petits sacs plastiques ou tes sachets en papiers quand tu fais tes courses.
Tu peux également faire tes sacs à vrac toi-même, c’est très simple. Sinon, essaie au moins d’acheter en grand format, cela coûte généralement moins cher au kilo et diminue les déchets.
Pour ma part, cette pratique a réduit considérablement à elle-seule le nombre de mes poubelles.

Bocal de pates

3 – Consommer moins de viande
Notre surconsommation de viande est néfaste pour l’environnement et très certainement pour notre santé aussi. Tout le monde n’a pas la possibilité ou la volonté de devenir végétarien. Mais réduire sa consommation, tout le monde le peut. Nous n’avons pas besoin de manger de la viande à tous les repas, alors autant privilégier la qualité à la quantité, en faisant attention à la provenance de la viande, le mode d’élevage, etc…

4 – Acheter local et si possible bio
Nos choix concernant notre consommation influencent les conditions de vie et de travail de certaines personnes, le bien-être des animaux et leur conditions d’élevage, l’environnement… En achetant telle ou telle marque dans tel ou tel enseigne, on approuve cette façon faire et on donne notre accord pour que cela continue.

Notre façon de consommer est un vote et cela représente pour moi une façon concrète d’agir. Si acheter bio n’est peut-être pas à la portée de tout le monde, il est revanche plus facile d’acheter local, et c’est tout aussi important. Favoriser les petits producteurs, les artisans, certaines marques ou labels, le « Made in France ».

5 – Refuser les tickets, flyers ou autres prospectus
C’est une habitude assez simple à prendre. J’avais énormément de tickets dans mon portefeuille, que je ne regardais jamais une fois sortie du magasin. J’ai donc arrêter de les prendre (sauf quand je suis susceptible de devoir me faire rembourser). Certains magasins peuvent même te les envoyer par mail. De même pour les prospectus, je les refuse systématiquement. S’il y a une info qui m’intéresse, je la note ou la prend en photo.

6 – Mettre un autocollant « Stop pub » sur la boîte aux lettres
J’étais un petit peu septique sur l’efficacité de cet auto-collant ! Mais je n’ai reçu aucune publicité dans ma boîte aux lettre depuis que je l’ai.

7 – Se poser certaines questions avant d’acheter quelque chose
Il m’arrive encore d’avoir cette petite pulsion qui me pousse à acheter quelque chose dont je n’ai pas spécialement besoin. 
Mais au fil du temps, j’ai réussi à identifier ces moments où je sens que ce envie compulsive d’acheter est dictée par tout sauf un réel besoin !

Cela fait du bien de se faire plaisir, mais avant d’acheter quelque chose je me pose une petite série de questions pour savoir si cela m’est vraiment utile : Est-ce que je vais l’utiliser régulièrement ? Est-ce que je ne vais pas m’en lasser ? Est-ce que je n’ai pas déjà à la maison quelque chose de quasi identique ?…
Au bout d’un certain temps, on se rend compte que l’on n’a pas vraiment de raisons d’acheter tout ça. Si bien que l’envie compulsive d’acheter disparaît d’elle-même !

8 – Se séparer d’un objet quand on achète une nouvelle chose
Si malgré cela je fais un achat, alors j’essaie de me débarrasser de quelque chose chez moi en le donnant ou le vendant. On prend goût au fait ne pas s’encombrer et de ne plus entasser ! 

9 – Louer ou emprunter les objets dont on se sert peu, et acheter d’occasion
Il y a certains objets ou outils qui peuvent être extrêmement pratiques, mais que l’on n’a peu l’occasion d’utiliser. Dans ce cas là, je préfère l’emprunter, voire le louer. Cela me revient bien moins cher, et le fait qu’un seul objet soit utilisé par un maximum de personnes limite certaines conséquences sur l’environnement liées à la production, l’emballage, le transport de l’objet en question…

Vieille bicyclette

10 – Changer ses modes de transports
J’ai dans un premier temps limité mes trajets en voiture. J’ai la chance d’habiter en centre ville, alors tout ce que je peux faire à pied, je n’hésite pas. Je me suis également réconciliée avec mon vélo que j’utilise pour faire les trajets facilement accessible sans voiture. Ou alors je privilégie le tram ou le bus. De même pour l’avion, je ne le prends que pour faire de très longues distances.

Je te l’avais dit, rien de bien compliqué ! Pourtant, ces 10 petites astuces ont changé ma façon de concevoir mon mode de consommation et à plus grande échelle, mon mode de vie. Il suffit seulement de s’y mettre !

Je serais ravie de connaître tes petites habitudes pour consommer mieux, j’ai encore plein de choses à apprendre !

1

Cela peut t'intéresser

2 commentaires sur “Changer son mode de consommation en douceur !

  1. Je plussoie, je plussoie et je plussoie ! Je crois qu’on a un peu la même manière d’aborder ces changements dans notre consommation ; avec conviction, mais en douceur, sans brusquerie et avec raison. Force est de constater que marche pas trop mal !

    1. Oui cela fonctionne plutôt bien, et puis c’est de toute façon toujours mieux que de ne rien faire du tout !
      De plus, ces petits changements deviennent peu à peu des automatismes, si bien qu’ils ne demandent plus vraiment d’effort, et cela permet de s’attaquer à de nouvelles habitudes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *