Mes romans préférés : quelques idées de lecture

J’ai toujours adoré la lecture. Je peux passer des heures à lire, être totalement plongée dans une histoire. Plus que la lecture en elle-même, je suis fascinée par le processus d’écriture. J’adore imaginer comment l’idée a germé dans la tête de l’auteur, comment son imagination a pu créer tant de détails pour nous permettre de nous évader grâce à des histoires.
Je suis bon public en matière de lecture, et j’aime vraiment lire de tout : contemporain comme classique, développement personnel, essai… Mais comme beaucoup, la fiction et les romans en général me font voyager, rêver.
Certains m’ont marquée plus que d’autres, alors voici la liste des mes romans préférés.

Les cerfs-volants de Kaboul, de Khaled Hosseini

* RÉSUMÉ

Afghanistan, dans les années 70. Amir et Hassan grandissent ensemble et entretiennent une relation presque fraternelle. Pourtant, tout semble les séparer. L’un est chiite, l’autre sunnite. Amir est le fils d’un riche commerçant de Kaboul, vivant dans une magnifique villa. Hassan est hazara, peuple peu apprécié à Kaboul. Son père est serviteur et travaille pour la famille d’Amir. Malgré cette amitié forte, Amir va un jour trahir Hassan et l’abandonner à un sort tragique.
La vie à Kaboul devenant difficile à cause de l’arrivée des talibans, Amir et son père se réfugient aux États-Unis.
Une vingtaine d’année après, Amir reçoit un coup de fil. On lui offre la possibilité de se racheter auprès de son ami d’enfance. Il va devoir pour cela revenir dans son Afghanistan natale et affronter son passé.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Ce livre m’a bouleversé. Tout peut paraître tragique au premier abord. Une histoire d’amitié déchirante, sur fond d’inégalité et de trahison. Un père froid, distant et exigeant n’apportant pas à Amir l’affection dont il a besoin. Un pays et une culture dévastés par l’arrivée des talibans.
Pourtant on ne tombe jamais dans une œuvre dramatique, où tout est triste et négatif. L’auteur décrit avec justesse les sentiments des personnages auxquels on s’identifie alors facilement.

La description des paysages est magique et invite au voyage. L’Afghanistan et Kaboul de cette époque y sont décrits comme des endroits rêvés et chaleureux.
Mais tout change et se détruit. Ce qui me plaît, c’est le fait que Khaled Hosseini nous fasse part de l’opinion afghane concernant les talibans et ce renversement politique.
Ceux qui le peuvent s’exilent et laissent derrière eux leur pays tant aimé aux mains des talibans.

L’amitié entre Amir et Hassan est forte, malgré toutes les épreuves qu’elle subie. Il est question dans ce livre de pardon, de rédemption, de reconstruction.
La fin de l’histoire n’est pas spécialement positive à mon sens. Des êtres ont été blessés et il va falloir du temps pour réapprendre à vivre. C’est ce qui je trouve, apporte toute la beauté du livre.

Pour finir, le style d’écriture utilisé est fluide, limpide. Dès les premières pages on est absorbé par les phrases si poétiques de l’auteur.

Jane Eyre, de Charlotte Brontë

* RÉSUMÉ

Jane Eyre a perdu ses parents très jeune et est alors recueillie par sa détestable tante, Mme Reeds.
Après avoir passé 8 ans dans le pensionnat de Lowood et être devenue enseignante, Jane est engagée comme gouvernante à Thornfield, demeure du taciturne Mr Rochester…
Cette orpheline, pauvre et dépourvue de beauté va parvenir à se faire une place dans la société grâce à sa force de caractère, sa soif de connaissance et sa bonté.
Divers épreuves et coups de théâtre l’attendent, le tout se déroulant dans une Angleterre froide et brumeuse.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

C’est un classique de la littérature anglaise du XIX ème siècle. Cependant, il est vraiment agréable à lire et très fluide contrairement, à mon goût, à certaines autres œuvres de cette époque.

J’ai d’abord connu Jane Eyre quand j’avais 6 ans environ. Je regardais l’adaptation cinématographique avec William Hurt et Charlotte Gainsbourg, incarnant à merveille le personnage.

Quelques années plus tard, je me suis alors décidée à lire le livre de Charlotte Brontë. Je l’ai terminé d’une traite et, malgré le fait que je connaisse déjà l’intrigue, j’ai réellement découvert le personnage de Jane Eyre.

Le récit se fait à la première personne et l’on vit les épreuves, les doutes, les passions de l’héroïne. Jane est un personnage que j’admire. C’est une femme forte et indépendante qui va à l’encontre des codes de la société dans laquelle elle évolue. Son histoire d’amour avec Mr Rochester est parsemée de plusieurs obstacles qui rendent l’histoire d’autant plus intéressante.

Ce n’est pas un livre niais et insipide. On y découvre un beau personnage, attachant et doux et c’est une œuvre facile pour nouer avec ce genre littéraire.

Enfin, il y a une autre adaptation cinématographique de ce roman que j’aime beaucoup. Il s’agit d’une version plus récente, avec Mia Wasikowska et le beau Michael Fassbender. C’est une interprétation qui est finalement beaucoup plus proche du récit d’origine au niveau du scénario, des dialogues…

La nuit des temps, de René Barjavel

* RÉSUMÉ

Une expédition scientifique fait un relevé sous-glaciaire, dans le sol blanc et gelé de l’Antarctique. Leurs appareils y détectent un émetteur, enfoui sous des kilomètres de glace et datant de 900 000 ans…
Intrigués par ce phénomène déroutant, des scientifiques venus du monde entier se joignent à l’équipe afin de comprendre ce mystère.
Ils y découvrent alors, protégés par un dôme d’or, deux être endormis, sur lesquels le temps ne semble pas avoir eu d’effet.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Si je ne devais choisir qu’un roman, ce serait celui-ci.
Aux premières pages, j’étais un peu sceptique. Une expédition scientifique, des machines… Le contexte de départ ne me parlait pas. Mais très rapidement, on se prend dans cette magnifique histoire et il est impossible d’arrêter de lire.
Barjavel avait dans un premier temps écrit La nuit des Temps pour un projet cinématographique qui n’a finalement jamais abouti. Mais de ce fait, le scénario est tout à fait captivant, avec une multitude de rebondissements et un dénouement inattendu.

Nous vivons cette histoire à travers les yeux de Simon, médecin faisant partie de l’expédition et qui tombe éperdument amoureux d’Eléa, retrouvée dans le dôme d’or.
Cette femme d’une grande beauté va raconter avec nostalgie son mode de vie, sa culture et ses traditions. On découvre alors une civilisation avancée, dotée de grandes connaissances dans laquelle les humains ont appris à vivre en harmonie et en paix.

Mais ce dont va surtout nous parler Eléa, c’est de son amour sans limite pour Païkan.
Car La Nuit des Temps, c’est surtout l’une des plus magnifiques histoires d’amour que j’ai pue lire jusqu’à présent. La sincérité et l’intensité qui unissent ces deux personnages est simplement bouleversante.

J’aime ce livre car il est pour moi un parfait mélange de tout. Une intrigue captivante, une histoire d’amour troublante, une analyse de l’être humain et de sa capacité à détruire ce qu’il y a de beau…
Je l’ai déjà lu dizaine fois et pourrais le relire 10 de plus. Enfin, ce roman m’a fait découvrir un auteur fantastique, dont j’ai dévoré la quasi totalité de son œuvre.

L'équation de zoran

La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker

* RÉSUMÉ

Août 1975, une affaire perturbe la petite ville d’Aurora dans le New Hampshire. La jeune Nola Kellergan disparaît dans d’étranges conditions. Peu de temps après, l’affaire est pourtant classée.
Près de 30 ans plus tard, Marcus Goldman, écrivain en manque d’inspiration après le succès fulgurant de son premier livre, reçoit un appel de son ancien professeur, Harry Québert.
Celui-ci est accusé du meurtre de Nola. En effet, la police vient de retrouver les ossements de l’adolescente dans son jardin, accompagnés d’un manuscrit des Origines du mal dont il est l’auteur. Sur la couverture, on peut lire l’inscription « Adieu, Nola chérie ».

Marcus Goldman décide alors de faire sa propre enquête afin de prouver l’innocence de son professeur, et d’en écrire un livre.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Impossible de fermer ce livre plus de quelques heures ! Je n’avais qu’une hâte en rentrant chez moi, c’était de continuer ma lecture et connaître la suite.
L’intrigue est parfaitement bien écrite, les personnages sont intéressants, on ne s’attend pas du tout au dénouement.
L’histoire se passe à la fois en 1975 et en 2008 , et l’on suit petit à petit l’enquête officieuse que fait Marcus Goldman, pleine de fausses pistes et de rebondissements.
C’est typiquement le genre de livre où l’on se met à faire des hypothèses en tout genre !
Il n’y a pas de temps mort, le récit est captivant et toutes les pistes ouvertes au fur et à mesure de la lecture sont résolues à la fin du roman.

Je ne lis pas souvent de romans policiers, mais celui-ci est particulièrement prenant. Il me semble qu’il va être adapté, sous forme de petite série et j’avoue être assez curieuse de voir ce que cela peut donner.

La saga Harry Potter, de J.K Rowling

* RÉSUMÉ

Harry Potter, jeune orphelin élevé par son oncle et sa tante, apprend un beau jour qu’il est sorcier et qu’il doit aller étudier à l’école de sorcellerie de Poudlard. Harry va alors découvrir un monde extraordinaire, vivre des aventures de toutes sortes, mais il va également en apprendre un peu plus sur son passé et affronter le célèbre Lord Voldemort, sorcier puissant responsable de la mort de ses parents.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Je pense que l’on ne présente plus cette saga !

Je dois avouer que je ne suis pas une fan de la première heure .
Mon enfance a bien sûr été bercée par les histoires d’Harry Potter, j’adorais regarder régulièrement tous les films, mais je n’ai jamais ressenti l’envie de lire les livres.
C’est l’année dernière seulement, je ne sais pas trop pour quelle raison d’ailleurs, que je me suis mise à lire l’histoire du célèbre sorcier. J’ai dévoré les 7 livres en à peine 1 mois !

Mais comment n’ai-je pas pu lire ces bouquins avant?! Je suis désormais complètement accro, fan et j’en passe ! Quand j’ai terminé les livres, Harry Potter me manquait, c’est pour te dire !
Cette fiction m’a tellement faite rêver… Je suis absolument retombée en enfance, à désirer secrètement être une sorcière ! Si j’avais lu ces livres quand j’étais petite, j’aurais sans nul doute espérer recevoir ma lettre de Poudlard jusqu’à mes 25 ans. Au moins !

Plus sérieusement, je n’ai jamais lu un livre qui m’emporte à ce point dans un univers. Je suis complètement fascinée par l’imagination de J.K Rowling, ce monde qu’elle a créé, de façon si détaillée et originale.
Son style d’écriture s’améliore de tome en tome pour arriver à quelque chose de plus recherché et moins enfantin.

Alors je suis en retard de quelques années, mais je me suis bien rattrapée car je dois désormais faire partie des plus grandes fans de la saga !

L’homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle

* RÉSUMÉ

Julien, un jeune enseignant français passe ses vacances à Bali. Peu de temps avant son départ, il décide d’aller consulter, sans trop savoir pourquoi, un vieux guérisseur réputé sur l’île.
Le diagnostic tombe : Julien est en parfaite santé, mais il n’est pas heureux.
Le guérisseur va alors bouleverser la vie du jeune homme, en lui faisant comprendre que ce que l’on croit sur soi-même peut devenir réalité.

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

C’est un des premiers livres de développement personnel que j’ai lu.
L’histoire se déroule dans le décor paradisiaque de Bali, en compagnie de Julien, personnage principal dans lequel on se reconnaît facilement.

Au cours des différents rendez-vous, le guérisseur, maître Samtyang va aider le protagoniste à comprendre les raisons pour lesquelles il n’est pas heureux. Pour ce faire, Julien devra se prêter au jeu et réaliser les expériences que le vieil homme lui propose afin de partir à la découverte de lui-même.

Ce livre est pour moi un genre de guide, qui m’aide à me remotiver lorsque je suis dans une passage à vide. C’est un livre léger, simple et accessible, agréable à lire mais qui nous amène à réfléchir sur nous-mêmes et nos croyances. Très souvent, il m’arrive qu’une situation de mon quotidien fasse écho à ce que j’ai pu lire dans ce livre, et cela m’aide alors à l’appréhender autrement.
Tout ce qu’explique le guérisseur que rencontre Julien, est appuyé sur des expériences scientifiques et sociales, ce qui permet aisément de saisir le message que veut faire passer Samtyang.

L’homme qui voulait être heureux aborde différents sujets comme l’estime de soi, nos rêves, les certitudes que nous pouvons avoir sur nous-mêmes et les autres…
C’est un roman rapide à lire, grâce auquel on passe un bon moment !

Des fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes

* RÉSUMÉ

Charlie, est un jeune homme de 33 ans employé dans une boulangerie, souffrant d’un retard mental. Il a énormément de difficultés à communiquer et à s’intégrer, mais sa vie va changer lorsque celui-ci est choisi par les professeurs Strauss et Nemur pour une expérience. En effet, après avoir pratiqué avec succès une opération sur une souris nommée Algernon afin de la rendre plus intelligente, les deux scientifiques souhaitent désormais expérimenter sur un humain.
L’opération est une réussite et Charlie passe d’un QI de 70 à 170. Une nouvelle vie s’offre alors à lui et tout va pour le mieux, jusqu’au jour où l’on se rend compte qu’Algernon donne des signes de dégénérescence mentale et perd petit à petit l’intelligence acquise…

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Je l’ai lu il y a très longtemps, en 3ème il me semble, alors je ne saurai plus trop en parler, mais ce livre m’avait beaucoup marqué. Il s’agit à la fois d’une œuvre psychologique et de science-fiction. Nous suivons le récit du personnage grâce à son journal intime, ce qui nous permet d’être au plus proche des changements dans sa vie, de sa réflexion, de ce qu’il ressent, de son éveil. On constate alors rapidement les progrès de Charlie et la personnalité qu’il acquiert petit à petit.

Le parfum, de Patrick Süskind

* RÉSUMÉ

Jean-Baptiste Grenouille né en 1738, à Paris, sous l’étal puant d’une poissonnerie. Plutôt laid et difforme, Grenouille a une particularité : il a un odorat extraordinaire. Il sent absolument tout, l’odeur d’un caillou, d’une branche, d’un insecte…
Après diverses rencontres et expériences sensorielles, Grenouille se rend compte avec horreur qu’il n’a pas d’odeur qui lui est propre, que lui-même ne sent rien.
Il part alors à Grasse, afin de se créer une odeur qu’il confectionnera à partir des effluves dérobées à de belles jeunes femmes…

* CE QUE J’EN AI PENSÉ

Ce qu’il y a de plus extraordinaire dans ce livre, ce sont les odeurs. Les descriptions sont olfactives et l’on sent en même temps que le personnage principal, et cela nous suffit pour imaginer son environnement.
Dès la première scène, la naissance de Grenouille, on est presque dégoutté par cette odeur de poissons, par le Paris crasseux,  la saleté.

Je trouve que l’on ne s’attache pas réellement à ce personnage atypique, et c’est certainement voulu. Grenouille est solitaire, étrange et presque repoussant. Il ne parle presque pas, n’a pas de notion du bien et du mal, ce qui va l’amener à faire des choses surprenantes pour arriver à son objectif.

On est plongé au cœur de la France du XVIII ème siècle et le monde dans lequel évolue le personnage est alors très peu attrayant. Pourtant, c’est avec un grand intérêt que l’on suit son histoire et ses aventures.

De plus, dans un livre où les odeurs sont à l’honneur, on en apprend beaucoup sur la confection du parfum, les méthodes, les termes techniques, ce que je trouve particulièrement intéressant.

C’est un livre que j’adore lire régulièrement, aussi bien pour son histoire que son originalité.

Mes romans préférés

As-tu déjà lu un de ces livres ? Quels sont tes romans favoris ?

1

Cela peut t'intéresser

4 commentaires sur “Mes romans préférés : quelques idées de lecture

    1. Ravie que cela puisse t’être utile !
      Oui il est vraiment prenant ce livre ! J’attends encore un peu, mais je le relirai sûrement !

  1. Hello,
    J’avais beaucoup aimé lire Les liaisons dangereuses pendant mon année de Terminale, il faudrait que je le relise ! Sinon j’aime principalement les polars, je suis fan de l’auteure Mary Higgins Clark. Ses livres me mettent toujours sous tension et j’j’essaie de lire plus vite pour connaître la fin haha.
    Claire

    1. On doit être de la même année alors, ou à un an près, car j’avais également eu les Liaisons Dangereuses en terminale ! L’adaptation cinématographique, avec John Malkovich et Glenn Close est vraiment pas mal aussi.
      Ah oui je connais ça ! C’étais le cas pour le livre L’affaire Harry Québert justement, je l’ai fini en deux jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *